Compte fondateur et directrice, c'est bien d'elle qu'il faut se méfier le plus... après tout: qui sait qui se cache réellement derrière son compte ?
Administratrice du forum, elle s'occupe surtout de tout ce qui touche au codage et graphisme... mais aussi parfois des parties à rédiger ♥ Attention à vos fesses, il semblerait qu'elle ne soit pas toujours tendre ~
Co-administratrice du forum, créatrice du concept et des principaux rouages de Golden Krone, elle sera toujours disponible pour vous accompagner durant votre séjour dans notre académie. Un problème ? Un RP ? C'est par ici ~ ♥
ATTENTION, FORUM OPTIMISE EN GRANDE PARTIE POUR FIREFOX, QUELQUES DECALAGES PEUVENT SURVENIR SUR LES AUTRES NAVIGATEURS
CSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif

Partagez | .

« Partir à l'aventure » feat Joakim A. Becker.

● messages à votre actif : 58
● pierre : J E W E L E R
● petite citation : « Je continue de chercher ou se trouve mon bien-aimé. »
avatar


MessageSujet: « Partir à l'aventure » feat Joakim A. Becker.    03.08.14 12:45


« Partir à l'aventure »

- Joakim A. Becker



02:24; L’horloge continuait de tourner tandis qu’Anna restait devant sa fenêtre, à regarder la pluie tombée. Il n’y avait rien à faire. Elle aurait pu se contenter d’une douche et d’un lit bien chaud mais dans sa tête, cette idée lui semblait bien stupide. Elle était réveillée et déterminée à passer la nuit debout. Encore une fois, elle allait tomber malade! Son système immunitaire et sa conscience étaient en désaccord depuis des dizaines d’années, cela ne l’avait pas empêché de faire ce qui lui plaisait durant tout ce temps. 

02:56; Ce n’était plus possible de rester enfermée ici à n’entendre que le « tic-tac » de l’horloge. Elle prit son sac où elle mit son carnet de croquis, son bric à brac habituel, quelques biscuits coupe-faim, de l’engrais au cas où elle déciderait de passer faire un tour dans les jardins de l’académie et une lampe torche pour ne pas se retrouver dans le noir. Son petit cerveau de moineau oublia le parapluie planqué au fond de son armoire, par contre elle récupéra ses bottes en caoutchouc qui se trouvait sous son lit. Elle n’avait pas peur de tacher sa robe blanche, elle aimait la pluie et la sentir sur sa peau blanche et frêle.

03:14; Anna se tenait sur le palier, contre le mur. Il fallait se décider à présent. Ou allait-elle pouvoir se réfugier? Elle hésitait entre la salle à manger où elle pouvait piquer les gâteaux dans le réfrigérateur - mais elle évitait de le faire trop souvent pour ne pas éveiller les soupçons en cuisine - ou bien dans la vielle chapelle où elle pourrait s’amuser à redessiner les fresques et les fleurs grimpantes recouvrant le mur. Mais non, Anna ne voulait pas dessiner des lieux qu’elles connaissaient par coeur ni manger les tartes aux pommes datant d'hier soir. Anna voulait découvrir de nouvelles choses et elle promena son air amusé dans l’entrepôt. Elle connaissait bien l’entrepôt car on y découvrait toujours de nouveaux objets, de nouveaux meubles, des vieux carnets ou des vieux journaux oubliés par les anciens employés de Golden Krone. Elle continuait sans cesse de sautiller sous la pluie. Elle se fichait bien de marcher sur le sol trempé et parfois même boueux. La pluie était si forte que la terre giclait sur sa robe blanche pourtant elle continuait de sourire tout le long du trajet. 

03:33; L’entrepôt était bien loin du pensionnat. Il fallait passer le bâtiment conçu pour les salles d’études, les clubs, les ateliers, les laboratoires avant de rejoindre la maison mère, là où réside le fameux entrepôt et bien d’autres lieux évidemment. Il lui avait fallu un quart d’heure avant de se retrouver devant la fameuse porte tante attendu de notre jolie Anna. Elle était trempée de la tête aux pieds, ses cheveux verts dégoulinaient sur sa robe blanche tachée. Elle secoua ces cheveux pour les sécher du mieux qu’elle le pouvait. 

« Je devrais penser à me les recouper. » se disait-elle en les attachant d’une queue de cheval. Détaché, ses cheveux lui arrivaient aux genoux alors qu’elle se les coupaient tous les deux mois. Impossible à dompter, elle ne pouvait même pas faire de chignons quand ils étaient aussi long. 

Elle enleva ses godasses pleines de terre et se retrouva à son habitude pieds nus. Elle laissa ses bottes à l’entrée , alluma la lumière et s’installa confortablement devant de multiples affaires en tout genre. Elle découvrit avant tout des journaux comme elle les aimait datant de 1953 et y découvrit un article sur le théâtre de Samuel Beckett et sa fameuse pièce intitulé En attendant Godot. L’article était en anglais mais elle avait réussi à comprendre globalement. Anna était nulle en histoire, en anglais ou bien en mathématique mais seulement en cours. Ailleurs elle était passionnée par l’histoire des pays, la politique, elle pouvait se concentrer comprendre la langue qu’elle lisait si c’était elle qui avait décidé de lire. Quand on lui imposait un texte, son cerveau ne comprenait rien et surchauffait, alors Anna dormait. Et ces professeurs la prenait pour un cancre. Malheureusement, ils ne se rendaient pas compte à quel point elle pouvait être intelligente quand elle le désirait. Quand on ne l’obligeait pas à faire ce que les autres voulaient qu’elle fasse. Sa mère l’avait bien compris, c’est pourquoi elle l’envoya faire ses études en productions florales et horticoles, bosser l’agronomie et tout le tralala qui va avec. Là, elle ne perdit pas son temps à dormir et elle faisait des choses qui lui plaisait, pas comme au collège et au lycée. 

« Oh, des albums photos. »  Elle se dirigea vers ces gros albums coincés entre un panier de soubrettes et entre des tonnes de paire de mocassin. Sûrement l’ancienne tenue des majordomes. En ouvrant le premier album, elle tomba sur la fondation de l’académie Krone en 1951, lorsqu’elle s’appelait encore Crown. On y voyait les bâtiments en rénovation, quelques étudiants passaient parfois sur les photos avec des airs ahuris par la présence d’un photographe au sein de l’école. Anna découvrit tous les lieux en photos et surtout elle vit tous ces jardiniers au travail dans le jardin botanique ou bien la serre et elle s’émerveilla en voyant combien ils étaient nombreux et à quel point ils étaient joyeux tous ensemble. C’était beau et elle se voyait avec eux, soixante ans en arrière, en train de couper les mauvaises herbes. 

Elle s’allongea deux secondes, regardant le plafond. Elle comptait vraiment recommencer sa vie ici et elle espérait se faire de nombreux amis comme elle l’avait toujours voulu auparavant. Elle en avait marre d’entendre cette petite voix dans sa tête qui lui parlait sans cesse à l’intérieur d’elle. Mais plus elle rencontrait des gens, moins elle entendait Antonio, comme s’il disparaissait petit à petit. 

04:46; Elle ne vit pas le temps passait à tout allure, elle était plongée dans ses albums photos. Elle avait continuait à les feuilleter et ils y en avaient beaucoup réservé aux photos de classe et aux photos des étudiants. Elle pouvait voir de cette manière tous ceux qui étaient passé ici avant elle, qui avait étudié quoi et elle leur inventa des histoires. Cette Miko devait sûrement être secrètement amoureuse de Rei qui lui, ne voyait rien à cause de son rang. Natsumi était une fille très timide qui avait du mal à se faire des amis, comme Anna tiens ! Ou alors son air plaisait justement à tous les garçons de sa classe. Qui sait? Bref, elle s’amusait bien mais elle commençait à avoir froid et elle éternua. Anna n’en faisait qu’a sa tête et qu’importe si elle était fragile, elle prenait tous les risques des hommes forts et costaud, ceux qui ne tombent jamais malade et qui peut porter un meuble tout seul, ceux qu’on remarque forcément et qu’on respecte. Elle aurait voulu être un homme fort et costaud, ça avait ses avantages mais ça avait ses inconvénients aussi. Elle connaissait un homme fort et costaud. Il s’appelait Joakim et il était loin de l’idée qu’elle se faisait des hommes forts et costauds. Il était mieux que ça, il était naturellement gentil, ambitieux et agréable à vivre. Elle passait beaucoup de temps au jardin avec lui et même s’il avait du mal à faire la différence entre des pétunias et des ipomées et qu’elle prit du temps à lui faire comprendre que les gardénias devait être multipliées durant le printemps par la réalisation de boutures de rameaux dans une température d’environ dix-huit degrés, elle était heureuse de partager sa passion avec quelqu’un.

Anna était toujours trempée, sa robe lui collait à la peau mais elle ne fit rien pour sécher, c’était plutôt difficile avec le temps qu’il faisait. Elle s’était arrêtée de regarder les albums photos quand elle entendit du bruit. Elle prit son sac et éteignit la lumière avant d’aller se cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://powaaxmangaas.skyrock.com
 

« Partir à l'aventure » feat Joakim A. Becker.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promo Auchan à partir du 11 novembre
» A partir de quand tondre la pelouse ?
» [emploi] Quitter son travail pour partir
» ma liste de semis que je veux partir bientôt
» Aller voir Harry Potter à partir de Disney?