Compte fondateur et directrice, c'est bien d'elle qu'il faut se méfier le plus... après tout: qui sait qui se cache réellement derrière son compte ?
Administratrice du forum, elle s'occupe surtout de tout ce qui touche au codage et graphisme... mais aussi parfois des parties à rédiger ♥ Attention à vos fesses, il semblerait qu'elle ne soit pas toujours tendre ~
Co-administratrice du forum, créatrice du concept et des principaux rouages de Golden Krone, elle sera toujours disponible pour vous accompagner durant votre séjour dans notre académie. Un problème ? Un RP ? C'est par ici ~ ♥
ATTENTION, FORUM OPTIMISE EN GRANDE PARTIE POUR FIREFOX, QUELQUES DECALAGES PEUVENT SURVENIR SUR LES AUTRES NAVIGATEURS
CSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif

Partagez | .

La vie d'un homme qui emmerde le monde

avatar
Invité


MessageSujet: La vie d'un homme qui emmerde le monde   17.06.14 15:40

« Le chapitre d'introduction qui introduit le chapitre. »

Si tu attends des politesses de ma part, je peux te dire que tu peux aller chercher un morceau de glace dans un lointain pays et de ne pas commencer à me faire chier avec tes leçons de bourgeois sur le bon comportement. J'en ai rien à foutre de ce qu'est une politesse. Je suis du genre à demander du pain à la boulangerie sans dire « bonjour », ou « merci, au revoir ». Donc ne vient pas me faire chier. Bon... De plus tu es là pour quoi ? Écouter l'histoire d'un vieux trou du cul dans le monde qui t'entoure, donc ne fait pas chier avec tes méthodes, sale gosse. Enfin, sur cette leçon de morale je vais commencer mon récit historique. Ne m'interromps pas pendant que je parle, c'est clair ? Aussi clair que la chemise que tu portes ? Bien, alors ferme tes lèvres, gamin.
Tout commence lors d'une découverte sur une nouvelle méthode pour produire de l’électricité. Une énergie à vrai dire. Le projet venait de débuter le jour de ma naissance et continuait lorsque je grandissais petit à petit. Jusqu'à l'âge de trente ans. Le projet s'est enfin concrétisé et mise en place durant les jours à venir. Le gouvernement fournissaient des dispositifs de toutes tailles, formats et qualités. La plus grosse œuvre servait d'alimentation pour le monde entier. L'eau chaude/froide, l'électricité, le gaz. Les autres, ils alimentaient les machines à laver, les fours, les téléphones portables. Les objets électroniques en quelque sorte. L'année. Nous étions en l'an 2568. Lorsque le projet venait de commencer et en 2600 lorsque les ennuies commençaient à montrer un quelconque intérêt. Des dispositifs illégaux vendus par le biais du marché noir, afin d'alimenter des armes pour augmenter leur puissance, leur efficacité. C'est à partir de ce moment que j'ai commencé une petite carrière, de récupérateur. Je prenais les dispositifs illégaux pour les rendre au gouvernement. Ils finissaient détruit ou reformer pour qu'ils deviennent légaux et vendus au marché pour les alimentations normales.
Tu veux savoir ma vie avant ça ? Raconte pas de conneries, qui s'intéresse à la vie de ton connard de grand-père ? Il a bien longtemps que j'ai oublié ce genre de détail et ne m'emmerde pas avec ça. Sinon je t'arrache les dents avec un coupe-ongles. Dégage maintenant. J'ai besoin de dormir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: La vie d'un homme qui emmerde le monde   23.06.14 14:20

« Le premier chapitre d'une épopée palpitante. »

Cet enfoiré traverse la grande ville pour m'échapper, il ne manque pas de cran pour un petit merdeux qui désobéi aux règles du gouvernement. Avoir en sa possession, un dispositif illégal, est un crime. Le crime, est puni par un juge. Je suis le juge, je suis le récupérateur. Après une course-poursuite entre une souris et un chat. Le criminel se retrouve pris au piège entre un mur et ma présence. Un cul-de-sac. Il n'a donc pas révisé la trajectoire à prendre pour facilement s'enfuir ? Quel imbécile. Je sors mon arme et pointe le canon de mon revolver vers son visage. Il panique. La bonne blague. Il tue une grand-mère et il panique lorsqu'il est proche de la mort. C'est le genre de chacal qui m’horripile au plus haut point. Cela joue les gros durs avec une arme à la main et, cela pleure quand on veut le tuer. J'appuie alors sur la gâchette pour remplir son cerveau avec du plomb et récupère ensuite le dispositif illégal. Je sors mon téléphone portable de ma poche et je contacte l'un des agents du gouvernement afin de lui dire que la mission est terminée. Je lui dis également ma position pour qu'il puisse facilement me localiser et arrivé dans les minutes qui viennent.
Ce que je peux haïr les détails que ce frêle gaillard me raconte. Il ne faut pas tuer. Il ne faut pas agir avec inconscience. Ferme-là, tu vas pas m'apprendre l'art d'ouvrir une canette de bière aussi ? C'est ce que je veux dire lorsqu'il me parle comme si je suis son gosse. Encore un père sur-protecteur, qui confie une sécurité plus qu’insupportable. Je soupire et le laisse parler puisqu'il aime raconter mes défauts. Puis, je craque. Je lui avoue mes quatre vérités pour enfin, enfin ! Avoir la paix. Qu'il arrête de me faire chier aussi, avec ses reproches. « Toujours la même rengaine. Je fais ce que je veux, me casse pas les roubignoles. Tu l'as eu ton dispositif illégal, tu le prends et tu te pars retrouver tes supérieurs à la con. »

Je retrouve finalement mon appartement. Au milieu d'une décharge de voiture qui ne sert plus à grand-chose, puisque maintenant tout fonctionne avec des dispositifs. Du coup il n'y a plus d’essence pour nourrir ma petite voiture adorée. Elle croupit lamentablement au fond de mon garage, je prends tout de même soin d'elle. C'est un bijou, une pièce de collection. Une rareté dans le monde d'aujourd'hui. Le téléphone sonne. Je décroche et j'entends la voix d'une femme. Je décrypte le mot robot et secret. Je déteste les robots et concernant le secret, cela ne me met pas du tout en confiance. Elle me donne le lieu du rendez-vous et je raccroche. Qu'est-ce qu'elle veut ? Je dois récupérer un robot classé secret par le gouvernement, c'est ça ? Je travaille pour le gouvernement, si je fais ce genre de trucs j'aurais les agents au cul ! Mais bon, je me fais peut-être des idées. Ce n'est pas comme si elle avait l'intention de me faire faire chose pareille.
« Bonsoir, récupérateur. J'ai une mission pour toi. Il faut que tu récupères un robot que le gouvernement garde secret. Pourquoi ? Parce que ce robot peut comprendre les émotions humaines et peut également en produire. La tristesse, la joie. Tu vous le genre ? »
Elle se... Elle est vraiment en train de se foutre de moi, là. C'est pas possible d'avoir un scénario pareil. J'ai la poisse ou quoi ? Comment je fais moi, je suis en collaboration avec le gouvernement pour récupérer ces conneries de dispositifs. Soudain, j'entends le mot essence et argent. Oui, une belle somme d'argent et le plus important, de l'essence ! Cette femme est sans doute une bénédiction. Elle m'offre de l'essence et de l'argent. De l'essence et de l'argent... Je pourrais conduire ma voiture et dépenser convenablement mon argent sans avoir ce mec à lunettes derrière moi ! Il est pire que ma mère, en plus. Surveiller mes gestes. C'est limite s'il sait combien de fois je tire la chasse d'eau !
Malgré une certaine hésitation, je lui sers la main pour conclure le marché. Je vais récupérer ce fichu robot. Peu importe si j'ai le gouvernement au cul. Elle a réveillé mon envie d'être indépendant et de ne plus être un chien. Un fidèle toutou pour eux. Eux qui s'empiffrent de mes compétences.
Revenir en haut Aller en bas
 

La vie d'un homme qui emmerde le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Mode, la Mode, la Mode ... HOMME
» Un homme nage à son insu avec des orques sauvages...
» Vaccination et problèmes de peau transmissibles à l'homme
» Un homme jette un chien d'un pont et filme sa cruauté !
» que pensez de la selection de l homme ?